cryptohCrypt’OH
Crypt’OH est un logiciel fonctionnant sous Windows (32-bit) qui sert à encrypter vos données. Il a été développé par la société INNOA en 2002.  Il peut être utilisé librement pour un usage non-commercial.
Téléchargez-le ici.

Fonctionnement
Choisissez tout d’abord le mode (Cryptage/Décryptage), ensuite vos fichiers d’entrée/sortie grâce aux boutons de parcours. Il est également possible de voir le contenu des fichiers (texte de préférence) en cliquant sur ‘Voir’.  Lorsque vous choisissez un fichier en clair, le fichier de cryptage par défaut est ‘.coh’. Vous pouvez changer ce nom à volonté. Si le fichier à générer existe déjà, vous êtes averti et vous pouvez éventuellement changer son nom.Notez qu’il est préférable de compresser le fichier avant de le crypter, pour diminuer la fréquence de répétition de ses octets. Pour crypter un répertoire, compressez-le (WinZip ou 7-zip est un bon choix) et cryptez-le en une seule fois.  Tous les types de fichiers peuvent être cryptés. Pour décrypter les fichiers produits par Crypt’OH, utilisez la même clé que lors du cryptage.

Algorithme
Crypt’OH repose sur le système de chiffrement IDEA ( »International Data Encryption Algorithm »), algorithme conçu par Xuejia LAI & James MASSEY en 1992.
IDEA est un algorithme de chiffrement par blocs; il manipule des blocs de texte en clair de 64 bits. C’est ce qui explique parfois les 2 ou 3 caractères ‘en trop’ à la fin des fichiers décryptés (lors du cryptage, le dernier bloc de 64 bits est complété avec des bits aléatoires).
La clé utilisée est longue de 128 bits (16 caractères). Même si la clé entrée par l’utilisateur a une longueur inférieure à 16, l’algorithme fabrique une clé de 128 bits à partir de la clé saisie. Le même algorithme est utilisé pour le chiffrement et le déchiffrement. IDEA utilise à la fois la confusion et la diffusion. La philosophie de la conception de l’algorithme est basée sur  »le mélange d’opérations de différents groupes algébriques ». Il y a trois groupes algébriques utilisés ici : le ou exclusif, l’addition modulo 2exp16 et la multiplication modulo 2exp16 + 1.

Puissance CRYPT’OH
La longueur de clé de Crypt’OH est de 128 bits, plus du double de celle du DES ( »Data Encryption Standard ») américain. En faisant l’hypothèse que l’attaque exhaustive est la plus efficace, il faudrait 2exp128 (=10exp38) chiffrements pour retrouver la clé. Concevez une puce qui peut tester un milliard de clés par seconde et mettez-en un milliard à la tâche, cela prendra 10exp13 années – c’est plus que l’âge de l’Univers. Bruce Schneier pense qu’IDEA est le plus sûr et le meilleur algorithme disponible publiquement à ce jour.
Pour plus d’information sur IDEA, lisez  »On the Design and Security of Block Ciphers » de Xuejia Lai (ed. J.L. Massey), Vol 1, Hartung-Gorre Verlag, Konstanz, Suisse, 1992.
Légalité
Pour ce qui est de l’algorithme de chiffrement, il est breveté en Europe et aux Etats-Unis. Le brevet est détenu par Ascom-Tech AG. Il n’y a pas de droits d’exploitation à payer pour un usage non-commercial. De ce fait, Crypt’OH peut être utilisé librement pour un usage non-commercial. Les utilisateurs commerciaux désireux d’obtenir une licence doivent contacter  Acom Systech AG, Dept. CMVV, Gewerbepark, CH-5506, Mägenwil, Suisse, Tél: +41 64 565-983, Fax: +41 64 565-990, email : ideeascom.ch.

Pour ce qui est de l’utilisation de la cryptographie en France, il existent des règles très strictes : tous les produits doivent être certifiés. Les entreprises doivent avoir une autorisation pour vendre de la cryptographie, autorisation qui spécifie le marché ciblé (banques, entreprises importantes, etc…). Les utilisateurs doivent avoir une autorisation pour acheter et se servir de la cryptographie ; cette autorisation stipule que les utilisateurs doivent céder leurs clés au gouvernement jusqu’à quatre mois après utilisation !

Crypt’OH utilise des clé de cryptage sur 128 bits (16 caractères).